Quelques pensées... parfois (souvent) ... en vrac !

20 avril 2007

Ce matin - 6 h 30

DSC00089Nous sommes au rendez-vous, ponctuels.
Métro La Mouette (je sais, c’est La Muette mais c’est plus facile à dire mouette, et franchement, c’est plus poétique, non ?).
J’ai beaucoup de mal à émerger, moi qui me lève rarement avant 8 h ! Et là, me voilà embarquée dans une spirale citoyens, convaincue par un ami militant (je t’admire M. !!), avec le collectif de la France qui se lève tôt. Un comble ! Il m’a fallu me lever à 4 h 50 pour être à l’heure, et, à vrai dire, j’y tenais absolument pour faire au moins une action contre ce candidat prétentieux, méprisant et dangereux.
Il fait frais à 6 h 30 au métro La Mouette.
Les forces de l’ordre sont déjà là, évidemment.
Et puis, quelques bruits se font entendre, ici un harmonica, là, un tambour improvisé avec un seau vide et un cuiller en bois, là encore des maracas ou des crécelles … Et puis « presque » tout un orchestre, des trompettes et trombones, et surtout, des casseroles et poêles, qui rythment l’attroupement grâce à des cuillers en bois ou en alu. Bref, tout est bon pour faire du bruit, réveiller les consciences au son du slogan « anti-Sarko, la France qui se lève tôt » !
Difficile de se déplacer où l’on veut (objectif de départ : la mairie), avec des forces de l’ordre (établi) qui nous empêchent de nous diriger vers ce lieu.
Et puis, on nous laisse passer, dans une autre direction, après quelques bousculades, car ces gens-là (les forces de l’ordre, bien sûr) sont très … agressifs, de nature. Certes, comme nous le dit le civil avec les talkies-walkies, il faut bien ne pas céder, afin que l’autorité perdure … pour préserver la paix sociale (j’en rajoute, je sais !). Mais les manifestants sont pacifiques …ouf !
Bref, après une bonne heure de marche à travers le 16e arrondissement, celui des nantis, nous nous sommes dispersés, dans le calme, bien sûr, tous heureux d’avoir fait une bonne action et heureux de faire partie de la même famille de citoyens.
Prochain rendez-vous, mardi 24 avril 2007 où vous trouverez tous les détails ici.

Quelques liens sympatoches :

Le blog des bouilles de ceux qui se lèvent tôt
(L’idée est marrante, à vos appareils photos !)

Réformistes et Solidaires

Clips anti-Sarko
Vidéos en tout genre sur les anti-Sarko. Il est intéressant de lire tous les commentaires, des avis parfois révoltants et choquants, mais des avis aussi rassurants. Qu'il est bon de s'exprimer !

Posté par Chantal_K à 21:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


03 janvier 2007

Un peu de culture

amourConnaissez-vous l'expression "Je t'aime" ?
Oui, évidemment !
Qui peut prétendre ne l'avoir jamais dite ?
Et pourtant, je suis certaine que l'on devrait la déclamer plus souvent ...
Pour vous aider, et selon qui l'on rencontre, la voici en quelques langues.

Facile : I love you (anglais)
Assez facile : Ich liebe dich (allemand)
On reconnaît les trémas du suédois : jag älskar dig
Ca se corse : Ti tengu caru (Corse, à dire par une fille, pour un garçon c'est : Tu tengu cara)
Difficile : ik houd van jou (néérlandais)
Ma langue préférée, même si je ne la parle pas : Te amo (espagnol)
Plus trop répandu : Nemehotatse (cheyenne)
Dans les îles : Men ainmainw (antillais)
Dans la langue universelle : Mi amas vin (esperanto)

Un site vous aidera dans la recherche de la bonne "langue" : http://www.lexilogos.com/jetaime.htm


Posté par Chantal_K à 17:05 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

21 décembre 2006

SDF : Solidarité Des Favorisés ?

SDFNous sommes en hiver et il commence à faire froid ...
Depuis quelques temps, au cours de divers déplacements dans Paris, j'ai pu constater, comme bien d'autres, des "campings" sauvages pousser dans Paris, les uns en bord de périphérique, d'autres en bord de Seine, et encore d'autres dans certains parcs ou jardins ...
La misère est là, à nos portes, à notre nez et à notre barbe, mais ... je me pose une question (entre autres) : comment peut-on passer devant ces personnes à la limite du supportable en faisant semblant de ne pas les voir ?
Si chacun de nous avait un peu de courage (et je dis bien "nous"), juste pour leur dire un mot aimable, juste pour leur dire qu'ils existent encore et qu'ils sont vivants !
Bien sûr, quand l'autorité "libère" un squatt, c'est à grand renfort de médiatisation, et les télévisions et radios s'en donnent à coeur joie de rapporter que ces horribles squatteurs osent occuper des immeubles entiers sans payer de loyer !
Mais tous ces gens qui vivent dans cette petite misère que personne ne voit vraiment, ces personnes qui, pour la plupart, travaillent, mais ne peuvent obtenir un toit faute d'avoir la bonne couleur de peau ou bien faute de ne pas avoir de revenus suffisants !
Aujourd'hui, "on" fait le ménage sur les bords de Seine ... Il paraît que cela fait désordre ces tentes à la vue des touristes qui passent en péniche ...

Au secours, le monde est fou !!!!

Posté par Chantal_K à 18:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

15 décembre 2006

Petite histoire

minist_re_policeJe le dis haut et fort, il existe des flics sympas !
En général, je ne suis pas très généreuse quant aux qualités que je peux trouver dans ce métier. Je me suis toujours étonnée qu’on puisse aimer la répression, puisque, la vie quotidienne nous le démontre bien souvent, ce métier est beaucoup plus répressif que préventif, alors qu’ils auraient tant à faire. Je parle bien de la police et non pas de la gendarmerie. Cela dit, eux sont militaires, ce qui n’est pas mieux à mes yeux. Mais bref, ce n’est pas le sujet.
Bref, un feu brûlé au nez et à la barbe d'un car de flics, avouez que j'ai eu de la chance d'échapper aux 90 € d'amende et aux 4 points en moins ...
Sans doute que la chef fût une femme et qu'elle a cru à ma bonne foi (qui brûlerait un feu sous les yeux des flics en toute conscience ?) a joué en ma faveur, sans compter l'heure tardive ...
Il parait que les femmes sont plus dures que les hommes ?
hum hum hum .... L'avenir nous le dira ... peut-être !

 

Posté par Chantal_K à 10:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

11 décembre 2006

Un de moins !

pinochetJe n'ai pas pour habitude de me réjouir de la mort de qui que ce soit ... Il me faut tout de même vous avouer que, malgré ma lutte quotidienne et naturelle pour une meilleure tolérance envers les autres en général, je n'ai absolument pas envie de lutter contre ma joie de savoir ce vieux tortionnaire refroidi.
Dommage qu'il n'ait pas été jugé par son peuple !
Dommage que les crimes politiques soient encore si répandus !
Le monde a bien de la misère à apprendre la démocratie, tout simplement !

Posté par Chantal_K à 17:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


09 octobre 2006

Découverte de la Patagonie

153___Parc_Torres_Del_PaineAu cours d'un voyage professionnel, j'ai eu l'occasion de parcourir le Chili dans toute sa longueur.
Quand on arrive en Patagonie, on ne mesure pas à quelle point cette région va nous remplir. Je n'en ai découvert qu'une toute petit partie, avec le parc Torres del Paine. Un parc national protégé, fait de ces plaines de steppes immenses, de forêts, de lacs et de glaciers. Une grande richesse des paysages et une vraie rudesse du climat. Il ne fait pas chaud mais beaucoup de trecks sont possibles, balisés et de toutes les difficultés. Cette région du monde vous prend à bras le corps, sans vous en apercevoir et c'est, une fois rentrée que je l'ai pleuré.
Pour la première fois, il m'a semblé que je pouvais vivre dans cette partie du monde et je m'y suis sentie comme chez moi. Bien sûr, les conditions étaient idéales, mais il me faudra aller voir de plus près et en prenant le temps, ce bout du monde fascinant.

Posté par Chantal_K à 00:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 juillet 2006

Au secours !

fabrique_ton_ballonCe soir, je suis allée voir un film rare, une perle, une splendeur de film (Avril de Gérald Hustache-Mathieu). Je n'avais pas envie d'entendre tout ce patras autour d'un ballon.
Malheureusement, je vais devoir encore supporter toute cette agitation inutile jusque dimanche prochain.
Et je me demande ...
Si tous les supporters voulaient se donner la main pour défendre les malheureux, les pauvres, les opprimés...
Si toute cette énergie dépensée à hurler des inepsies pouvait servir à faire entendre la voix de la générosité à ceux qui ont le pouvoir...
On me dira que cela permet de redonner espoir, que cela permet de créer une liesse populaire ...
Un truc pourtant m'effraie ... Pour qui votent tous ces gens dehors autour d'un ballon ?

Posté par Chantal_K à 23:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 avril 2006

Dîner à l'hippo

hippo1Après un film superbe, nous décidons d’aller dîner à l’hippo Opéra (autant le nommer).
Jusque là, pas de souci, la soirée s’annonce sympa, normale.
C’était sans compter sur les manières « hippo » ….
Nous entrons (j’étais avec une amie) et là, à peine le temps de voir s’il y a du monde ou pas, qu’une sorte de folle furieuse maquillée à la gothique (mais gothique sortable, hein !) nous demande :
- Pour deux ??!!
- Euuuhhh oui, pour deux, répondons-nous, étonnées…
- Fumeur ou non fumeur ? (toujours sur un ton où nous nous demandions quel crime nous avions commis pour que cette péronnelle nous parle ainsi).
- Fumeur …(réponse courte, des fois qu’elle nous batte pour une réponse qui lui ferait perdre son temps !)
- Prénom ?
Là, éclats de rire (de notre part, bien entendu) ! Je demande à cette punky prétentieuse en quoi le prénom de l’une ou de l’autre la regardait et elle nous explique, méprisante, que c’est pour nous appeler quand une table se libèrera (ah la rentabilité !!). Pauvres ignares que nous étions car, manifestement, nous n’étions pas branchées comme il fallait !
Quelques minutes plus tard, une autre, toujours estampillée hippo, m’appelle « Chantaaaallllll !! ». Je lui dis, non sans ironie que ce n’est pas trop la peine de crier, que j’ai bien entendu et que nous la suivons. Je me dis qu’heureusement que ma mère ne m’a pas appelé Alphonsine …ou bien que nous n'ayons dit "Enculados" à la punky ... histoire de voir la réaction !
Attention, on ne rigole pas à l’hippo, il faut suivre la serveuse quand elle nous appelle par notre prénom et sans broncher !

Au suivant !!!
Comme nous étions placées pas très loin de la scène (c’est à dire de l’entrée du restaurant, donc, mal en temps normal mais là, parfaitement pour observer), nous avons pu à loisir regarder le manège.
Bon, un vendredi soir, à l’Opéra, il y a du monde qui veut dîner à l’hippo.
"Claiiiiirreeeee"
"Manuellllllllllllllllllllllll"
"Sabrinaaaaa"
"Pascal", "Pascaaal", "Pascaaaaaaallllll". Un sans doute qui avait du aller au fond du couloir et qui, entendant son nom n'avait pas pris le temps de bien refermer le vêtement qui lui servait de pantalon .... Faut pas déconner avec la serveuse de l'hippo !!!
Alors Pascal, on ne fait pas attendre le service et on file droit !!
Au suivant !!
 Totalement hallucinant !
La jeune fille (c’en est une, normalement) a une manière d’hurler votre prénom que vous n’avez plus envie de manger ! Enfin, faut pas exagérer car nous, du coup, nous avons bien ri.
Nouvelle méthode sans doute, histoire de rentabiliser le temps des uns et des autres et d’en faire manger le plus possible …
Je vous passe la serveuse énervée qui nous a répété plusieurs fois qu’elle allait piquer une crise de nerf, tellement elle en avait marre de se démener alors que d’autres glandaient allègrement (c’est ce que nous avons compris), pauvre dépressive !

A peine le repas terminé, on nous dépose l'addition sans que nous l'eussions demandée ! Mais on ne nous met pas dehors comme çà, et hop, nous avons eu besoin d'une carafe d'eau ... non mais !! Nous sommes venues du 9/1 et du 9/2 tout de même !!!!
Au suivant !!!

Conclusion, si vous êtes cool et que vous voulez passer une soirée peinard, n’allez pas dîner dans cet endroit de dingues, du monde, du bruit, de la musique, la télé avec des dessins animés (même pas de foot !!! bon, çà, je m'en fiche quand même mais Cath a voulu préciser) et des serveuses hurlantes !

Et on a même oublié, en partant, de prendre des kilos de bonbecs et de crever tous les ballons hippo !!!!!!!!!! pffffffffffffffffffff

Posté par Chantal_K à 23:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

17 avril 2006

Vous avez dit Pâques ?

p_ques2Donc, tout le monde souhaite à tout le monde de "Joyeuses Pâques".
Ne comptez pas sur moi, athée convaincue, pour vous souhaiter ceci ou cela en ce temps religieux.
Quand j'allume la radio (la TV, c'est le même combat), je suis absolument effrayée de la pauvreté des informations que l'on nous distille ...ah c'est sûr que nous sommes au courant quand le pape balance une ineptie (cela n'engage que moi).
Je pensais que nous étions en pays laïque, mais je dois rêver !
Où en est le Darfour au Soudan et de cette catastrophe humanitaire dont trop peu osent parler ? Une guerre civile qui n'en finit pas et des milliers de morts dans l'indifférence générale.
Ah oui, il n'y a pas d'intérêts économiques, là-bas, pas de pétroles pour se faire les poches ...!

Posté par Chantal_K à 10:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 avril 2006

Le mur

le_mur

Petites pensées et divagations sur les murs …
Le mur comme une façade, peut-être, d’une ambassade,
Le mur comme une enceinte non feinte,
Le mur comme une frontière parfois cimetière,
Le mur comme une muraille de pierraille,
Le mur comme un muret à hauteur de tabouret,
Le mur comme un rempart interdisant le départ,
Le mur comme une séparation sans procuration,
Le mur comme une paroi regardée avec effroi,
Le mur comme un obstacle, non comme un miracle,
Le mur comme une fortification qui forcerait l’admiration,
Le mur comme une clôture ressemblant à une armure…

Les synonymes ne manquent pas pour définir ces simples lettres.
Je m’arrêterais à l’image d’enfermement qui est celle qui me vient en premier lieu.
Chacun a le souvenir de la liesse populaire que le monde a vécu en 1989 lorsque le mur de Berlin est enfin tombé !
La représentation de cet enfermement était pour beaucoup insupportable, les drames vécus de ces familles séparées intolérables, mais pourtant … qui s’en est soucié en août 1961 ? Quelques occidentaux, au début se sont insurgés, mais ils se sont vite inclinés sous des prétextes discutables aujourd’hui.
L’interdiction de la libre circulation des personnes, que ce soit au sein d’un quartier, d’une ville, d’un pays ou d’un continent est une atteinte à un droit fondamental.
Pourtant …
nous sommes aujourd’hui au 21e siècle et l’histoire la plus tragique se répète encore et toujours … Un mur de plus se construit et personne ne dit rien ; aucun des grands dirigeants de ce monde ne s’insurge ni ne se révolte !
Le terme a changé, on nomme ce qui sera un mur une « clôture de sécurité » ! Sécurité pour qui, pour quoi ?

Posté par Chantal_K à 02:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]