09 avril 2006

Le mur

le_mur

Petites pensées et divagations sur les murs …
Le mur comme une façade, peut-être, d’une ambassade,
Le mur comme une enceinte non feinte,
Le mur comme une frontière parfois cimetière,
Le mur comme une muraille de pierraille,
Le mur comme un muret à hauteur de tabouret,
Le mur comme un rempart interdisant le départ,
Le mur comme une séparation sans procuration,
Le mur comme une paroi regardée avec effroi,
Le mur comme un obstacle, non comme un miracle,
Le mur comme une fortification qui forcerait l’admiration,
Le mur comme une clôture ressemblant à une armure…

Les synonymes ne manquent pas pour définir ces simples lettres.
Je m’arrêterais à l’image d’enfermement qui est celle qui me vient en premier lieu.
Chacun a le souvenir de la liesse populaire que le monde a vécu en 1989 lorsque le mur de Berlin est enfin tombé !
La représentation de cet enfermement était pour beaucoup insupportable, les drames vécus de ces familles séparées intolérables, mais pourtant … qui s’en est soucié en août 1961 ? Quelques occidentaux, au début se sont insurgés, mais ils se sont vite inclinés sous des prétextes discutables aujourd’hui.
L’interdiction de la libre circulation des personnes, que ce soit au sein d’un quartier, d’une ville, d’un pays ou d’un continent est une atteinte à un droit fondamental.
Pourtant …
nous sommes aujourd’hui au 21e siècle et l’histoire la plus tragique se répète encore et toujours … Un mur de plus se construit et personne ne dit rien ; aucun des grands dirigeants de ce monde ne s’insurge ni ne se révolte !
Le terme a changé, on nomme ce qui sera un mur une « clôture de sécurité » ! Sécurité pour qui, pour quoi ?

Posté par Chantal_K à 02:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Le mur

Nouveau commentaire